Paroisse Sainte-Rose de Lima
http://rosedelima.org/Epiphane-Benjamin-FRANCOIS-HAUGRIN
          Epiphane Benjamin FRANCOIS-HAUGRIN

Epiphane Benjamin FRANCOIS-HAUGRIN

Funérailles du mercredi 30 octobre 2013, 15h30.


Epiphane Benjamin FRANCOIS-HAUGRIN

6 janvier 1924 - 27 octobre 2013

Benjamin est né le dimanche 6 janvier 1924, jour de l’épiphanie, au Robert, troisième d’une fratrie de 9 enfants. Il grandit et vécut au quartier Hauteur-Four-à-Chaux jusqu’aux années 1960 où il s’installa avec sa famille à Pontaléry.

Connaisseur des plantes médicinales, Benjamin était attaché à la terre au point de toujours cultiver quand bien même il devint marin-pêcheur. Et c’est d’ailleurs à ses 15 ans qu’il se lança dans ce métier de la mer en commençant par un temps de formation avec un patron. Après la parenthèse du service militaire, il prit son rôle de marin-pêcheur alors qu’il n’avait que 23 ans. Il se distingua dans son métier par une véritable rigueur professionnelle qui lui valut plus tard d’être récompensé par l’IFREMER. Notons qu’il fut un grand spécialiste de la langouste.

Une fois à la retraite à ses 55ans, il put poursuivre ses activités maritimes en ayant passé son permis de plaisance devenu alors indispensable. Et c’est tous les jours qu’il partait en mer.

En 1952, Benjamin avait épousé LERES Eugénie Marie « Rachel ».
Benjamin a toujours voulu que ses enfants étudient et aillent le plus loin possible. Il fut toujours présent pour eux et s’est beaucoup occupé d’eux.

Proche de la terre, proche de la mer, Benjamin aimait en plus élever des coqs pour les combats. Mais il était aussi un grand sportif, ayant pratiqué le football.

Homme de conviction, il était très ouvert et au fait de l’actualité. Il appréciait le débat et savait soutenir par un argumentaire sérieux ses idées. Il aimait lire et par là était cultivé, doté d’une grande mémoire.

Ses enfants se souviennent d’un homme qui n’imposait pas son point de vue mais qui préférait indiquer une direction, utilisant de préférence le parler en parabole.
Mais Benjamin était surtout un homme de foi. Très uni à son épouse, Rachel (+2003), il participait assidument à la messe dominicale en s’asseyant au premier banc.

C’est dans cette église qu’il aimait que nous l’accueillons une dernière fois, alors qu’il s’est éteint ce dimanche 27 octobre 2013, à quelques semaines de ses 90 ans.

Puisque nous célébrons les funérailles d’un père d’un prêtre, nous célébrons également la messe. Ceci a pour conséquence qu’il n’y aura pas de messe de sortie. Nous feront mémoire de Benjamin à la messe des défunts de l’année le 2 novembre à 9h.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

décembre 2017 :

Rien pour ce mois

novembre 2017 | janvier 2018

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Eglise de France

Diocèse de Martinique

Paroisse Sainte-Rose de Lima