Paroisse Sainte-Rose de Lima
http://rosedelima.org/Homelie-pour-le-Bapteme-du
      Homélie pour le Baptême du Seigneur

Homélie pour le Baptême du Seigneur


Une semaine après avoir célébré l’épiphanie, nous fêtons le baptême de Jésus et par là nous clôturons le temps liturgique de Noël.

Le fait de conclure cette période par le baptême de Jésus nous montre que fêter Noël n’est pas superficiel : il y a un véritable mystère qui est célébré. Ce Dieu que nous adorons, ce Dieu dont nous disons qu’il a créé le ciel et la terre, c’est ce Dieu qui s’est incarné et que nous rencontrons dans la personne de Jésus. Et donc c’est Dieu qui vient vivre au beau milieu des hommes.

Ce mystère de solidarité est affirmé avec force dans le baptême de Jésus. En effet, le baptême que proposait Jean-Baptiste était un baptême de conversion. Ceux et celles qui venaient à lui reconnaissaient qu’ils étaient pécheurs et qu’ils souhaitaient pour ne pas dire qu’ils prenaient la décision d’abandonner leurs péchés pour vivre, avec radicalité, tournés vers Dieu.

Jésus, en tant que Fils de Dieu, et donc sans péché, n’avait nullement besoin de se faire baptiser par Jean. D’ailleurs, la première réaction de Jean est de dire à Jésus que c’était plutôt à lui, Jean, de se faire baptiser lui, Jésus. Pourtant, Jésus a voulu manifester cette solidarité avec les pécheurs. Il se fait baptiser comme les autres. Et cela constitue un contraste entre les pharisiens, les scribes et Jésus. Ces pharisiens et scribes qui venaient à Jean pour l’écouter mais qui n’osaient pas faire la démarche du baptême, estimant qu’ils n’ont pas besoin de conversion.

Jésus n’hésite pas s’abaisser en se faisant plonger dans le Jourdain. Et il se trouve que Jourdain est situé dans la région la plus basse de la surface de la Terre (392 m sous le niveau de la mer). Même géographiquement parlant, Jésus descend au plus bas, en se faisant frères des hommes pécheurs.

Imaginons un témoin de la scène. Il voit un homme quelconque s’approcher de Jean, et après un court dialogue, se faire baptiser. Le témoin aurait très bien pû se dire : « voilà un pécheur qui veut se convertir ». Cela montre bien que Jésus accepte qu’on pense de lui qu’il est un pécheur. Il se solidarise des pécheurs non pas pour qu’ils restent pécheurs mais pour que ces pécheurs soient relevés. Profitons de ceci pour dire que les apparences sont trompeuses et que l’on peut se tromper en jugeant quelqu’un sur l’apparence ou même ses actes. Ce témoin de la scène qui voit Jésus se faire baptiser en le considérant comme un pécheur, se trompe complètement.

Par ailleurs, la Tradition de l’Eglise a toujours vu dans le baptême de Jésus le moment où il vient purifier l’élément qu’est l’eau, en préparation au baptême chrétien qui libèrera l’homme de ses péchés.

Or, récemment, Jozef Ratzinger, alors pape Benoit XVI, écrivait dans son livre Jésus de Nazareth que le baptême de Jésus est aussi le moment où Jésus endosse les péchés des hommes. Puisque les foules allaient à Jean pour se faire baptiser, on pourrait dire que les foules venaient déposer leurs péchés dans les eaux du Jourdain. Ainsi, Jésus, le Saint, le Pur, descend dans les eaux chargées du péché des hommes. Et comme un vêtement propre qu’on plonge dans une sale récolte la saleté, Jésus récolte les péchés des hommes. On comprend mieux que Jean-Baptiste en revoyant Jésus, qui revient de son séjour de 40 jours dans le désert, le désigne en disant : « voici l’agneau de Dieu qui enlève le péché du monde ».

Oui, en fêtant le baptême de Jésus, nous célébrons l’extraordinaire amour de Jésus qui se fait l’un de nous et nous sauve de nos péchés. Cette solidarité est la joie du Père qui s’écrie : « Celui-ci est mon fils bien-aimé en qui j’ai mis tout mon amour ». C’est quand le Fils de Dieu se montre le plus proche de nous, en s’abaissant, que Dieu se révèle en sa Trinité.

Raison de plus pour accueillir notre humanité, elle qui a été anoblie par l’incarnation du Verbe.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Eglise de France

Diocèse de Martinique

Paroisse Sainte-Rose de Lima