Paroisse Sainte-Rose de Lima
http://rosedelima.org/Marius-Leon-Abel-STEPHANIE
          Marius Léon Abel STEPHANIE-VICTOIRE

Marius Léon Abel STEPHANIE-VICTOIRE

Funérailles du jeudi 10 octobre 2013, 15h30


Marius Léon Abel STEPHANIE-VICTOIRE

12 août 1918 - 5 octobre

Marius est né le lundi 12 août 1918 au Robert, 3e d’une fratrie de 5 enfants.

Il avait épousé Anaïs JOLY (+2012). De leur union naquirent 8 enfants (dont deux morts en bas âge) qui leurs donnèrent 16 petits-enfants puis 18 arrière-petits-enfants.

Marius avait été chef d’entreprise et exerça la fonction de maire du Robert et de conseiller général.

La présentation plus détaillée de son parcours et de sa personnalité sera faite par un de ses proches.

Il nous a quittés le samedi 5 octobre 2013, âgé de 95 ans.

La messe de sortie est prévue le vendredi 18 octobre 2013, à 6h30.

Mot de présentation par la famille

Né le 12 août 1918, Marius STEPHANIE-VICTOIRE est le 3e d’une fratrie de 5 enfants
Dans son enfance, il accompagne toujours son père dans toutes les manifestations de la commune, ce qui le sensibilise très tôt à la vie publique.

A peine sorti de l’adolescence, il est président de plusieurs associations culturelles ou sportives qui animent la commune.

Le baccalauréat en poche, il envisage d’entreprendre des études de médecine. La guerre l’en empêche.

Il se marie à Anaïs JOLY, et est appelé au Service Militaire où son autorité naturelle, son sens aigu des responsabilités, sont appréciés de ses supérieurs. Il est Sergent Chef.
De retour chez soi, il fonde une famille. Avec l’aide de son épouse, il met du cœur à élever correctement ses six enfants. Il dira plus tard qu’il en est fier.

Il entreprend des activités commerciales liées à l’agriculture, il fabrique et exporte la farine de coco, il produit la farine de manioc, il cultive la banane, la canne à sucre .Plus tard, lorsqu’il constate que la population manque de pains, il mutualise les trois boulangeries de la commune pour mieux organiser la distribution du pain.

Piqué par le virus du Service à la population, il est d’abord conseiller municipal dans l’équipe du Sénateur Paul Symphor pendant 11 ans ;
Lorsqu’en 1951 surgit dans le bourg du Robert un des plus terrifiants incendies qu’ait jamais connu la Martinique, il dirige spontanément une équipe d’intervention qui deviendra le premier corps de sapeurs pompiers du Robert ;
Sa distinction, son élégance, son charme, étaient en harmonie avec l’image que véhiculaient la commune et sa population. Son souci de la justice et de l’équité le conduisait à écouter et à satisfaire chaque administré, quelle que soit son appartenance politique ou cultuelle.

Il a aimé deux choses plus que tout : sa famille et la commune.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Eglise de France

Diocèse de Martinique

Paroisse Sainte-Rose de Lima